Parce qu’il faut bien commencer par un premier article, j’avais envie de vous parler de jardinage.

Lorsque j’étais plus jeune, j’habitai à la campagne dans un pavillon avec jardin.
Aujourd’hui je vis en ville avec un petit balcon de moins d’1m2, le besoin de retrouver un peu de nature chez moi s’est fait surtout ressentir ces deux dernières années.

J’ai commencé par m’acheter du basilic, de la menthe verte et du piment. Le tout déjà sorti de terre. Malheureusement, je n’ai pas su bien m’en occuper et aujourd’hui il ne me reste que la menthe verte (heureusement, cet aromate est coriace :D).

La découverte de La Box à Planter

Après mes essais infructueux, j’ai découvert La Box à Planter.
Il s’agit d’une box que l’on reçoit avant chaque nouvelle saison. Cette box se compose de 5 sachets de variétés de graines de légumes, fleurs comestibles, ou aromates, le tout Bio, reproductibles et valorisant le travail de petits producteurs qui œuvrent pour faire perdurer la biodiversité à travers le Réseau Semences Paysannes.
Mais aussi d’un manuel d’explication pour nous aider à mettre les mains à la terre (comme vu plus haut, j’ai bien besoin de ce livret ;)) et nous accompagner en nous précisant les associations des variétés possibles afin que les plants s’entraident.
Puis d’une petite surprise écolo et très souvent zéro déchet.

Le tout est emballé dans un carton que l’on peut recycler ou composter. Le concept s’adapte tout à fait aux balcons même si on peut être limité par la taille de celui-ci pour certaines variétés gourmandes en place.

J’ai commencé à utiliser la box à planter il y a plus d’un an maintenant avec la box numéro 4. J’avais alors tenté de faire pousser des betteraves chioggia et du pourpier doré. C’était une des premières fois, depuis l’école, où j’avais mis une graine en terre. Le fait de la voir sortir de terre, pousser et devenir un légume a été très gratifiant. Cela permet de se rendre compte du travail des agriculteurs et maraichers pour nous fournir de beaux légumes sur les étals des marchés ou magasins Bio.

Très honnêtement, je n’ai pas réussi à avoir une récolte cette saison là, les betteraves avaient bien poussé avec de belles et grandes feuilles mais ne grossissaient pas. J’ai tout de même mangé des jeunes pousses et feuilles de betterave que j’ai mis dans un smoothie ou mangé en salade.
En y repensant, elles devaient manquer de place pour s’épanouir sous terre.
Le pourpier doré n’avait rien donné également. Je me suis essayé ensuite aux épinards géants d’hiver, roquette cultivée sans grande récolte encore une fois.

Depuis le début d’année 2017, je me suis décidée à m’y mettre plus sérieusement et je pense que cela fait toute la différence !
J’ai fait mes semis en intérieur et j’en ai pris grand soin : pois nain rondo, tomate poire jaune, laitue à couper lollo rossa, mizuna, menthe réglisse, œillet d’inde nain, arroche rouge, basilic génovèse, haricot langue de feu, capucine major naine, toutes des graines de la box à planter.
J’y ai ajouté des semis de poivrons, de batavia, de basilic à grandes feuilles et de piments doux, que j’ai acheté Bio chez Botanic.

Comme vous vous en doutez peut-être, cela faisait beaucoup pour un si petit balcon. Voyant à quel point potager me faisait du bien, ma maman m’a proposé un bout de son terrain pour jardiner plus grand. Ce que je fais en équipe avec ma sœurette ! J’essaie de me rendre régulièrement là bas pour travailler un peu plus la terre et profiter de mes parents au passage ;).
On a eu de belles récoltes de roquette cultivée et une première petite récolte de pois nain rondo. Les fleurs y poussent bien (capucine major naine et œillet d’inde nain). Je dois dire que même si ce sont de petites récoltes, c’est génial de goûter ses propres légumes.

Du côté de mon balcon, j’ai fait quatre récolte de roquette cultivée (sur 4 plants), depuis elles ne donnent plus rien, je crois qu’elles sont en train de monter en graine.
La menthe réglisse, la menthe verte, l’œillet d’inde nain, le basilic génovèse et basilic à grandes feuilles poussent bien, malgré quelques soucis avec ces deux derniers qui se font grignoter par un autre amateur de basilic que moi.
Mon plant de tomate poire jaune a bien poussé également, donné quelques fleurs mais je crois qu’il n’y aura pas de fruits cette année, la faute au manque de pollinisation des fleurs ? Je n’ai pas aperçu d’abeilles sur mon balcon alors que j’y découvre régulièrement de nouveaux habitants : cloportes, scarabées, araignées, fourmis et dernièrement une sauterelle vivant sur mon œillet d’inde depuis quelques jours.

Mon balcon est devenu un petit coin de nature où j’aime me poser et observer la vie y prendre part, que ce soit par les insectes que par la pousse des plants.

Reconnexion à la nature

Cette activité me permet de me reconnecter à la nature, travailler la terre (y mettre les mains), même en pot, me donne l’impression de la redécouvrir et de m’en approprier un petit coin à moi.

Même si mes récoltes sont loin d’être stupéfiantes aujourd’hui, potager est bon pour la planète. Il n’y a rien de plus local, frais et Bio, si on utilise aucun produit chimique, que de manger ses propres récoltes. De plus c’est un vrai plaisir de donner de la place à la nature chez soi.

Pratiquez-vous le jardinage ?
En ressentez-vous des bienfaits ?

Photo by Markus Spiske on Unsplash

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.